Pourquoi nous faire confiance ?

Nous recrutons +100 collaborateurs cette année

Dans cette rubrique, retrouvez toutes les réponses à vos questions sur l’intérim.

Questions sur la Paie

1.

Qui est mon employeur pendant ma mission d'intérim et qui me verse ma rémunération ?
Pendant votre mission d'intérim, c’est l’entreprise de travail temporaire (ETT) qui reste votre employeur. C’est également l’ETT qui vous verse votre rémunération tous les mois.

2.

Quand serai-je payé ?
Chaque ETT dispose de son calendrier de paiement des salaires. Chez TALENTS INTERIM, le versement du salaire est réalisé aux alentours du 7 du mois (hors samedis, dimanches et jours fériés). Tous les paiements se font par virement bancaire. Attention, un délai de 48h est à prendre en compte pour le voir apparaitre sur votre compte bancaire. Vous recevrez ensuite votre bulletin de salaire par mail.

3.

Puis-je demander un acompte ? Si oui, à quelle date ?
Vous avez la possibilité de demander un acompte par mail à votre ETT à l’adresse mail qui est indiquée lors de l’envoi de votre contrat de mission à tout moment dans le mois.
Le versement de l’acompte se fait sur la base des relevés d’heures reçus à la date de demande d’acompte. Le montant versé varie entre 65% et 70% du brut.

4.

En tant qu’intérimaire, ai-je droit à des congés payés ?
Oui, ils vous sont obligatoirement dus sur le principe d’une égalité de traitement entre tous les salariés. L’indemnité de congés payés (CP) correspond à 10 % de votre salaire brut.
L’indemnité compensatrice de congés payés vous est payée à la fin de votre mission, lors de votre solde de tout compte.

5.

En temps qu’intérimaire, ai-je droit à des RTT ?
Oui/Non. Si au sein de l’entreprise utilisatrice, il existe un accord d’aménagement du temps de travail, vous bénéficiez dudit accord au même titre que les salariés de l’entreprise utilisatrice. De ce fait, si l’accord prévoit des jours de repos en compensation d’un horaire de travail supérieur à 35 heures (jours de RTT), vous en bénéficierez pendant la durée de votre mission.
A la fin de votre mission de travail, si vous n’avez pas pris les jours auxquels vous aviez droit, vous recevrez une indemnité compensatrice pour ces jours non pris.
Enfin, si au sein de l’entreprise utilisatrice, il n’existe aucun accord de RTT, vous n’aurez pas droit à des jours de RTT.

6.

Vos relevés d’heures : quand et comment devez-vous les envoyer ?
Vos relevés d’heures doivent nous être transmis chaque semaine le vendredi soir ou le lundi matin.
Vos relevés sont en principe dématérialisés sur le compte Armado. Vous devez saisir vos heures chaque semaine afin que votre responsable puisse les valider. Vous êtes alors notifiés de cette validation. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter votre responsable pour vous assurer de cette validation.
C’est sur la base de ces relevés validés que nous intégrons vos heures en paie, c’est une étape essentielle !

7.

Comment est calculée ma paie sur mon bulletin de salaire ?
Les salariés intérimaires sont exclus du bénéfice de la mensualisation. De ce fait, la paie du salarié intérimaire dépend du nombre d’heures/jours travaillés durant le mois.
Vous trouverez ci-dessous un exemple pour illustrer le calcul d’une paie en intérim :
• Votre contrat de travail est de 35 heures hebdomadaire
• Le taux horaire est de 15.00 € bruts
• Si vous travaillez 140 heures durant le mois, votre rémunération sera de : 15.00 x 140 heures = 2100.00 € bruts/mois
• Si vous travaillez 154 heures durant le mois, votre rémunération sera de : 15.00 x 154 heures = 2310.00 € bruts/mois
En plus de ce salaire, n’oubliez pas d’ajouter les éventuelles primes et indemnités prévues au contrat.

8.

En tant que salarié intérimaire, ai-je droit à la prise en charge de mon abonnement transport par mon employeur ?
Tous les employeurs ont l’obligation de prendre en charge 50 % du tarif de 2ème classe des frais de transports publics. Cette obligation est valable pour l'ensemble des salariés, permanents ou intérimaires, à temps plein ou à temps partiel, en CDI ou en CDD, pour leurs déplacements entre leur résidence habituelle et leur lieu de travail.
Pour être pris en charge, les titres/justificatifs doivent nous être envoyés sur l’adresse mail social@linkingtalents.fr afin de vérifier que le justificatif est bien conforme aux règles de validité.
NB : L’accord de branche du travail temporaire précise que l’abonnement souscrit par le salarié intérimaire doit être remboursé par l’ETT au prorata du nombre de jours travaillés, de la manière suivante :
- 50 % du montant du ou des titres d’abonnement mensuel divisé par 21,67.

9.

En tant que salarié intérimaire, ai-je droit à des tickets restaurant ou tout autre avantage mis en place au sein de l’entreprise utilisatrice ?
Tout comme les salariés permanents de l’entreprise utilisatrice, les salariés sous contrat de travail temporaire ont accès également aux moyens de transports collectifs et aux installations collectives, notamment en matière de restauration.
Dès lors que l’EU accorde des titres-restaurant à ses salariés permanents, les salariés intérimaires en mission dans cette EU devront donc en bénéficier également.

Questions sur le contrat de travail

1.

Quand dois-je signer mon contrat de travail ?
Une fois votre contrat de mission reçu sur votre espace Armado vous disposez d’un délai de 48 heures après le début de votre mission pour le signer.
Si c'est votre 1ère mission, vous recevez un mail pour activer votre espace ARMADO, vous pourrez ensuite y accéder pour voir votre contrat et autres documents.

Questions sur les attestations et certificats de travail

1.

Comment obtenir une attestation Pôle Emploi ?
Votre attestation Pôle Emploi est déposée sur votre espace Armado avec vos documents de solde de tout compte lors de la fin de votre mission.

2.

Comment obtenir un certificat de travail ?
Votre certificat de travail est déposé sur votre espace Armado vec vos documents de solde de tout compte lors de la fin de votre mission.

Questions sur les avantages et droits

1.

Ai-je droit à l'aide au logement ?
Votre employeur peut vous aider à accéder à la location ou achat de votre premier bien immobilier.
L’organisme Action Logement vous propose des solutions pour la location ou l’achat d’un logement. Renseignez-vous auprès de votre employeur. Celui-ci peut vous accompagner dans la préparation de votre dossier.

2.

Quel est mon régime de frais de santé (mutuelle) ?
Vous bénéficiez du régime de frais de santé négocié au niveau de la branche du travail temporaire, conformément la loi du 14 juin 2013. En effet, toutes les entreprises relevant de la branche de l’intérim ont adhéré à une complémentaire santé au 1er janvier 2016.
La condition est toutefois d'avoir travaillé au moins 414 heures au cours des 12 derniers mois précédant le contrat de travail, pour une ou plusieurs entreprise(s) de travail temporaire. L'adhésion est aussi obligatoire pour tous les contrats de mission de plus de 3 mois. Pour plus d’informations sur votre mutuelle, nous vous invitons à consulter le site https://www.interimairessante.fr/ ou à contacter l’organisme Intérimaire Santé qui reste votre seul interlocuteur dans le cadre du régime de frais de santé. Un mémo est également disponible sur votre espace Armado.

Questions sur la prévoyance

1.

À quoi sert la prévoyance lors d'un arrêt de travail, accident de travail, accident de trajet, invalidité et de décès ?
En tant que salarié intérimaire, vous bénéficiez du régime de prévoyance cadre ou non cadre de la branche du travail temporaire.
Le régime Intérimaires Prévoyance est financé à la fois par l’employeur et par le salarié.
Vous n’avez pas de démarche particulière à effectuer pour être couvert par Intérimaires Prévoyance. Cela est géré automatiquement par le biais des transmissions de DSN mensuelles.
En cas d’arrêt de travail pour maladie ou accident de la vie privée, les salariés intérimaires sont couverts à partir du premier jour du mois de travail qui suit le franchissement des 414 heures.
La condition de 414 heures de mission est calculée en additionnant l’ensemble des heures effectuées en tant qu’intérimaire, toutes entreprises de travail temporaire confondues, sur les 12 mois précédant l’arrêt de travail.
La première étape consiste à prévenir votre agence de travail temporaire que vous êtes en arrêt de travail et lui transmettre le volet la concernant.
Si votre arrêt de travail intervient pendant une mission : c’est à votre agence de travail temporaire de le déclarer à l’organisme de Prévoyance.
Si votre arrêt de travail intervient entre deux missions : c’est à vous de le déclarer en vous connectant sur le site : https://www.interimairesprevoyance.fr.
Dans les deux cas, vous recevrez un accusé de réception. Vous pourrez suivre le traitement de votre dossier sur votre espace personnel avec les identifiants qui vous seront communiqués.

2.

Quelles sont les indemnités en cas d’arrêt maladie ?
Quand vous êtes en arrêt de travail pour maladie, La Sécurité sociale verse, à partir du 4ème jour d’arrêt de travail, des indemnités journalières. Elles représentent 50 % du salaire dans la limite du plafond de la Sécurité sociale.
L’organisme Intérimaires Prévoyance peut, sous certaines conditions, verser des indemnités complémentaires à celles de la CPAM.
Le versement se fait également dès le 4ème jour d’arrêt de travail à condition de justifier de plus de 414 heures de mission au plus tard le dernier jour du mois qui précède votre arrêt de travail. La condition de 414 heures s’apprécie sur les 12 derniers mois (cf : supra).